Déceler la présence d’un corps étranger chez votre animal

De nombreuses sortes de corps étrangers peuvent accidentellement se retrouver dans l’organisme de votre animal : un objet non comestible est avalé lors d’un jeu ou d’une balade; un élément de petite taille va se planter sous la peau (épine, épillet, écharde, morceau de verre), se glisser sous les paupières ou encore être inhalé. Les symptômes observés varieront selon le type de corps étranger présent et sa localisation.

Les urgences oculaires

Quelles anomalies oculaires doivent me faire consulter mon vétérinaire en urgence ?

Votre animal est rentré du jardin l’œil fermé ? Il présente un écoulement oculaire important depuis la promenade ? Une couleur inhabituelle de son œil est apparue depuis qu’il a reniflé au pied des pins ?
Il peut s’agir d’une urgence oculaire nécessitant l’avis d’un vétérinaire.

Qu’est-ce qu’une urgence oculaire ?

C’est une atteinte à court ou moyen terme des structures oculaires ou péri-oculaires pouvant menacer leur intégrité. Ces urgences nécessitent, le plus rapidement possible, un examen médical approfondi par un vétérinaire avec du matériel spécifique. Votre vétérinaire va procéder à un examen ophtalmologique complet : il va examiner la forme et la position des structures oculaires, tester la vision de l’animal et ses réactions vis -à -vis de la lumière. Un examen approfondi des différents segments oculaires, notamment à l’aide d’une lampe à fente portative peut être nécessaire.

Rappels anatomiques

Schéma d’un œil et de ses annexes en coupe (1)

L’urgence oculaire peut concerner les paupières, la cavité orbitaire, les conjonctives voire l’œil lui-même, avec des atteintes de la cornée ou des structures oculaires internes.

Modifications anatomiques majeures

Il peut s’agir d’une atteinte traumatique des paupières avec des plaies ou des contusions suite à une bagarre avec un congénère ou suite à un choc.
Dans d’autres cas, on peut observer un déplacement du globe oculaire vers l’extérieur (luxation), déplacement dû à un choc ou secondaire à une cause sous-jacente. Dans les cas les plus sévères, le globe pend hors de la cavité orbitaire (prolapsus) et nécessite une intervention sans délai, l’animal étant en état de choc.

Luxation du globe oculaire chez un chien brachycéphale.
Les races brachycéphales (chiens à face aplatie, à museau très court) sont prédisposées aux luxations du globe oculaire (2)

L’œil rouge

Un œil rouge est souvent associé à une gêne importante pour l’animal et doit vous faire consulter votre vétérinaire en urgence. Il peut s’accompagner de douleur et de démangeaisons notables. En se grattant avec sa patte ou en se frottant la tête sur le tapis ou le canapé, votre animal risque d’aggraver des lésions déjà présentes voire de créer de nouvelles lésions « auto-infligées ». Il peut alors être utile de mettre en place une collerette si vous en possédez une à la maison et de réaliser un lavage oculaire doux au sérum physiologique, en attendant l’avis de votre vétérinaire.

 

La collerette permet d’attendre l’avis du vétérinaire sans risquer pour l’animal d’aggraver son état

La rougeur oculaire peut avoir diverses causes :

Une conjonctivite peut être à l’origine d’une rougeur oculaire. Les conjonctivites peuvent être d’origine allergique ou encore infectieuse comme notamment, chez le chat, lors de syndrome coryza. Le coryza est une maladie liée à l’association de plusieurs virus et bactéries et qui peut avoir de multiples conséquences, notamment oculaires. La gêne occasionnée par cette pathologie chez votre chat vous alertera.

Une uvéite (baisse de pression intra-oculaire) ou un glaucome (augmentation de pression intra-oculaire) peuvent également provoquer une rougeur de l’œil. Ces variations de pression interne du globe oculaire sont elles-mêmes provoquées par une atteinte des structures de production et d’évacuation de l’humeur aqueuse (liquide biologique transparent qui occupe la chambre postérieure et la chambre antérieure de l’œil). Ces affections sont sérieuses et mettent en péril la vision de votre animal. Une perte définitive de la vision peut, dans certains cas, survenir en seulement 48 heures sans traitement. Il est à noter que certaines races sont prédisposées aux atteintes glaucomateuses comme l’Akita Inu, le Bichon frisé, le Caniche, le Chihuahua, le Flat-Coated retriever, le Golden retriever, le Jack Russell terrier, le Labrador, le Teckel, le Chow-Chow, le Shar-Peï, le Cocker américain, le Basset Hound ou encore le Boston Terrier.

Le Shar-Peï est prédisposé au glaucome primaire à angle ouvert et à la luxation du cristallin caractérisés par des douleurs oculaires, clignements des yeux, larmoiements, rougeurs et une perte de vision soudaine (6)

La présence de sang dans l’œil (hyphéma) est impressionnante et associée à une uvéite : elle doit vous faire consulter en urgence votre vétérinaire.
Enfin, l’œil rouge peut être secondaire à d’autres affections oculaires (ulcères de la cornée, réaction urticante aux chenilles processionnaires, traumatisme) ou péri-oculaires (atteinte de l’orbite, tumeur autour ou dans le globe oculaire…). L’examen clinique attentif et le questionnement du propriétaire permettront au vétérinaire voyant l’animal en urgence de mettre en évidence une cause sous-jacente responsable de la rougeur oculaire.

Les atteintes de la cornée

Un ulcère cornéen est une plaie de la cornée plus ou moins profonde. Sa gestion, a minima médicale, doit être réalisée en urgence. Il est très important de déterminer la profondeur de la perte de substance à l’examen.

Les différents types d’ulcères de la cornée en fonction de leur profondeur (7)

Des germes et débris colonisent cette plaie de la cornée et peuvent s’accompagner d’une fonte de la cornée (kératomalacie) dans les cas les plus sévères. L’évolution d’un ulcère peut aller jusqu’à une perforation (œil crevé) en cas d’infection non contrôlée ou de traumatisme perforant. Les cas de griffures oculaires sont fréquents, d’autant plus qu’un nouveau chiot curieux est venu rejoindre le foyer du chat. Des corps étrangers peuvent aussi venir se ficher dans la cornée (épines, morceaux de griffe) ou perforer le globe oculaire (plomb). Ces cas constituent alors de véritables urgences oculaires nécessitant une chirurgie spécialisée.

Les baisses ou pertes visuelles brutales

Le caractère soudain d’une baisse ou d’une perte de vision doit motiver une consultation en urgence.
La rétine, située au pôle postérieur du globe oculaire, est composée de cellules codant l’information lumineuse reçue à travers le globe oculaire en signal électrique pour le cerveau. Toute atteinte située sur le trajet des rayons lumineux (opacité cornéenne, cristallinienne, vitréenne), toute atteinte de la rétine (décollement, inflammation), du nerf optique ou encore de l’étage cérébral peut générer une baisse ou perte visuelle plus ou moins brutale.
Le recueil des commémoratifs, l’examen clinique général de l’animal et l’examen ophtalmologique complet permettront d’en déterminer la localisation précise afin d’envisager une prise en charge et d’évaluer la possible récupération visuelle.

Schéma et image de fond d’œil illustrant un décollement rétinien complet (4)

En conclusion, tout œil qui coule de manière inhabituelle, tenu fermé ou de couleur modifiée doit motiver une consultation en urgence chez votre vétérinaire. Un contrôle attentif de l’évolution des lésions sera ensuite nécessaire. Bien des solutions existent avant d’envisager la perte définitive d’un œil, d’autant plus que la prise en charge aura été rapide !

Sources images

(1) https://www.tvm.fr/wp-content/uploads/2019/01/Dépliant-sénescence-cristallinienne TVM.pdf
(2) http://www.ophtavet.com/Medcom Ophtavet/atlas/Luxation Globe Oculaire.jpg
(3) https://www.tvm.fr/wp-content/uploads/2019/01/Poster-oeil.jpg
(4) http://www.ophtavet.com/Medcom_Ophtavet/atlas/DecollementRetinien.jpg

 

Auteure et illustratrice : Dr. Guillemette Bataille – Vetup®

 

La Cheyletiellose

La Cheylétiellose est une affection parasitaire liée à la présence d’acariens microscopiques, les cheylétielles, présents à la surface de la peau d’un animal (chien, chat, lapin peuvent être contaminés). Ces parasites se nourrissent, à leur stade adulte, de kératine, de débris cutanés et d’autres parasites.

Êtes-vous incollable concernant les animaux ?

Que savez-vous des animaux ? Tout ? Vous souhaitez le vérifier ? Alors répondez à ce petit quiz qui vous permettra de tester vos connaissances et, qui sait, peut-être d’en apprendre davantage sur nos amis !

Le chat a plus de dents que le chien

VRAI /FAUX

Faux. Un chien adulte compte 42 dents alors qu’un chat adulte n’en a que 30 !
Le chat possède sur la mâchoire supérieure 6 incisives, 2 canines, 6 prémolaires et 2 molaires, et sur la mâchoire inférieure: 6 incisives, 2 canines, 4 prémolaires et 2 molaires.

Illustration tirée du site e-vds.vet

 

Le chien possède sur la mâchoire supérieure 6 incisives, 2 canines, 8 prémolaires et 4 molaires, et sur la mâchoire inférieure: 6 incisives, 2 canines, 8 prémolaires et 6 molaires.

Illustration tirée du site e-vds.vet

 

Et cela n’est rien en comparaison du requin qui peut posséder, selon son espèce, jusqu’à plus de 1000 dents réparties sur plusieurs rangées; dents qu’il renouvelle régulièrement !!!

Certains animaux peuvent changer de sexe au cours de leur vie

VRAI / FAUX

Vrai ! C’est le cas de certains poissons, comme le Mérou. Cet animal, d’abord femelle à la maturité sexuelle, devient, selon son âge ou sa taille, mâle et le restera au cours de son existence. On parle de protogynie (passage du sexe femelle au sexe mâle).

D’autres animaux, comme le poisson-clown, vont, à l’inverse, passer du sexe mâle au sexe femelle : le mâle dominant devient femelle pour remplacer la plus grosse pondeuse de la bande quand elle vient à disparaître. On parle alors de protandrie

Quand à l’escargot, il est hermaphrodite, c’est-à-dire qu’il possède à la fois des organes sexuels mâle et femelle !

Certains animaux ont besoin de manger leurs excréments !

VRAI / FAUX

Vrai. C’est le cas des animaux dits cæcotrophes.

Divers animaux comme le lapin, le cobaye, le chinchilla…, ne sont capables de digérer certains éléments de leur alimentation qu’après un double passage de ces éléments dans leur tube digestif. En effet, la cellulose des végétaux notamment, qui constitue une grosse partie de l’alimentation de ce type d’animaux, est difficilement décomposée en nutriments par leurs enzymes intestinales..

Le lapin et le cobaye ingèrent donc une première fois les aliments; la cellulose et d’autres composés peu digestibles vont transiter à travers l’intestin grêle puis être envoyés jusqu’au cæcum (la première partie du côlon ou gros intestin) où ils vont être décomposés par des bactéries en nouveaux nutriments (protéines, vitamines B, cellulose digestible). À la fin de ce premier passage dans le tube digestif, l’animal va produire des excréments appelés eux aussi cæcotrophes (il s’agit de petites crottes mais différentes des crottes normales : elles sont luisantes, humides et se présentent en grappes). Dès qu’il aura déféqué, l’animal va ingérer les cæcotrophes qu’il a émis. Ces cæcotrophes vont donc, à leur tour, transiter dans le tube digestif de l’animal.

Les éléments qui n’avaient pas pu être assimilés lors du premier passage dans l’intestin grêle sont devenus de nouveaux nutriments qui vont, cette fois, pouvoir être assimilés.

Les crottes émises après ce second passage dans le tube digestif sont, elles, bien dures et sèches (ce sont celles que vous pouvez retrouver dans l’environnement de l’animal, les cæcotrophes étant rarement retrouvés puisqu’ingérés directement)

La cataracte n’existe pas chez le chien

VRAI / FAUX

Faux. Comme chez l’humain, la vision du chien peut être altérée par la cataracte.

L’œil de tous les animaux contient une lentille appelée cristallin. Le cristallin est une lentille biconvexe constituée d’un gel transparent contenu dans une enveloppe elle même transparente. Cette lentille permet le phénomène d’accommodation, c’est-à-dire l’obtention d’une image nette quelle que soit la distance à laquelle se trouve un objet observé.

Coupe schématique de l’œil

 

La cataracte correspond à une opacification du cristallin qui doit normalement rester transparent (le gel perd sa transparence et prend une couleur blanchâtre).

Cette perte de transparence peut avoir plusieurs origines : l’âge (apparition le plus souvent vers 7-8 ans), certaines affections comme le diabète, un traumatisme, une infection, une affection héréditaire….

Les symptômes qui peuvent vous faire suspecter une cataracte sont :
Une modification de coloration de l’œil de votre animal. Son regard semble plus “nuageux”, bleuté voire opaque.

Un changement de comportement : l’animal semble plus calme, moins joueur voire reste prostré. En réalité il éprouve des difficultés pour se déplacer, ce d’autant plus que la luminosité est faible. Il bouge peu faute de capacités visuelles suffisantes.

Comme pour l’humain, si l’animal ne présente aucune contre-indication à l’intervention, une chirurgie est envisageable

N’hésitez pas à contacter votre vétérinaire si vous observez, chez votre animal, une modification de la coloration de l’un de ses yeux ou des signes évoquant une baisse de vision.

Les dents du lapin poussent en permanence

VRAI / FAUX

Vrai. Les dents du lapin sont dites hypsodontes, c’est-à-dire qu’elles poussent de façon continue pendant toute la vie de l’animal.

La croissance des dents est de 5 à 12 mm par mois. Cette croissance continue est compensée par une usure régulière : Les fibres apportées par le foin, les herbes, les carottes, les endives… favorisent une mastication longue et des mouvements latéraux de la mâchoire inférieure qui ont pour effet un limage des dents.

Il est donc très important de donner à un lapin une alimentation adaptée avec un apport en fibres suffisant. Une quantité insuffisante de fibres dans la ration alimentaire empêche une usure normale des dents qui deviennent trop longues et peuvent favoriser des troubles secondaires (malocclusion, abcès dentaire, anorexie…)

Il est recommandé d’effectuer un contrôle dentaire régulier pour ces animaux et de consulter un vétérinaire très rapidement si un lapin arrête de s’alimenter.

Le chien voit en noir et blanc

VRAI / FAUX

Faux. Le chien voit les couleurs sauf le rouge. Les objets rouges sont perçus en vert ou bleu ! On dit que le chien est dichromate. D’une façon générale, les couleurs qu’il voit sont plus ternes que celles que nous distinguons. En revanche, sa vision dans la pénombre est meilleure que la nôtre.
Sachez également que :

  • Le chien est myope : il voit bien ce qui est près de lui mais tout ce qui est éloigné de plus de 5 mètres lui apparaît flou. Cette myopie est plus ou moins marquée selon les races (le Berger allemand ou le Rottweiler sont très myopes, le Saluki l’est peu).
  • Le chien a une meilleure perception des mouvements que l’homme. Alors que nous percevons 20 images par seconde, lui en perçoit 50. Cette très bonne perception des mouvements explique pourquoi le chien est attiré par tous les objets ou les êtres en mouvement, une particularité bien utile pour un prédateur comme lui !
  • Son champ de vision est plus large que le nôtre (240° contre 180°).
    Il a une vision en relief plutôt bonne, ce qui lui sert beaucoup lorsqu’il chasse et qu’il veut attraper une proie. Par contre, il a du mal à apprécier les distances de façon précise.

Scène observée par un humain et même scène vue par un chien :

© Illustrations extraites du livre Zooptique de Guillaume Duprat aux éditions Seuil Jeunesse


Sources

Question 1

  1. e-VDS, Application de scoring dentaire
  2. Sharks mission France
  3. Image doc

Question 2

  1. Neree.eu (attention , non sécurisé)
  2. Liberation / Sciences

Question 3

  1. Le Nouveau Praticien Vétérinaire N°3

Question 4

  1. Anatomie de l’œil

Question 5

  1. Dentisterie du lapin 1
  2. Anomalies dentaires du lapin

Question 6

  1. Zooptique : livre de Guillaume Duprat aux éditions Seuil Jeunesse

Auteur et illustratrice : Dr. Caroline Allard – Vetup®

 

Mon animal se gratte (Article et vidéo)

Un chien ou un chat qui se gratte est souvent, à raison, une source d’inquiétude pour son maître. Le terme médical employé pour désigner de vives démangeaisons est le prurit. La vidéo qui vous est proposée évoque les causes les plus fréquentes de démangeaisons chez l’animal ainsi que les divers traitements possibles.